Vous avez besoin d'un treuil de voile et vous voulez le commander par un servo basique.

 

Chaque photo peut être agrandie en double-cliquant dessus

 

 En premier vous avez trouvé un treuil qui vous convient au niveau puissance et démultiplication, c'est le plus difficile car le choix est vaste et la récupération pas du tout facile.    

J'aime bien faire faire petit mais costaud... En haut le bloc vient du système de nettoyage d'une photocopieuse. Le bloc est destiné à retirer l'encre sur le fil qui se charge de déposer le toner sur le cylindre. La maintenance change tout l'ensemble et jette le vieux.... Faites donc les yeux doux au réparateur !

Le moteur est en 12V et sans aucune puissance. On va le remplacer. J'ai donc été voir ceux qui ont l'usage de bons moteurs, les utilisateurs d'avions électriques de petite taille, ou hélicoptères de salon. La précaution : mesurer l'axe du moteur pour trouver le même et choisir un moteur dans le voltage le plus bas (on pourra le survolter puisque le treuil ne fonctionne que quelques secondes).

Couper le carter du moteur initial pour garder la liaison avec le réducteur puis positionner le nouveau équipé du pignon et coller à l'araldite.

Commande par le servo

Prendre un servo, bas prix ou très petit pour l'encombrement ou le poids et se procurer 4 inverseurs.

  Exemple : chez sélectronic le modèle 41.6412

2 inverseurs vont servir de commande et le palonnier du servo doit appuyer tantôt sur l'un tant sur l'autre   

Les deux autres seront à placer comme fin de course, pour l'instant voyons le schéma électrique.

Il y a deux types d'utilisation.

 

Le palonnier du servo fait passer l'inverseur en contact travail, le moteur démarre, enfin l'inverseur de fin de course est enclenché (si c'est pas le bon il suffit d'inverser les fils aux bornes du moteur) le moteur est mis en court-circuit et les courants de Foucault se chargent de le stopper net.

Pour régler ses voiles certains estiment que dans des circonstances bien précises il faudrait pouvoir border un peu plus... C'est l'utilisation du montage suivant.

Tant que le servo commande l'appui sur le switch le treuil est stoppé en fin de course dans une position telle que le switch fin de course est enfoncé. Dès que l'action sur le switch de commande cesse, le treuil repart en arriere automatiquement jusqu'à ce que le switch de fin de course soit libéré puis stoppe.

 

Le circuit d'écoute

En sortie de réducteur positionnez une poulie ayant deux gorges, enroulez le nombre de tours nécessaire dans la première, disposez une poulie libre pour le retour de l'écoute, placez un ressort ( en s'enroulant le fil peut se chevaucher et se tendre trop fort), puis accrocher sur la deuxième gorge.

 

On accroche l'écoute qui sort sur le pont en 1 ou 2 suivant le sens de traction à exercer.

 Exemple de montage des fins de course  

Pour me contacter : franc.roussel arobase wanadoo.fr