Le tetrafoiler de Gérard Tisserand

Trouvé sur un site web j'ai contacté Gérard et on s'est vu sur le plan d'eau juste avant de rentrer sur la base de loisir de St Quentin en Yvelines. Un plan d'eau au milieu d'un rond point avec une arche au milieu, parfait pour Gérard qui peut ainsi récupérer son bateau en cuissardes de pêcheur.

Attention le bateau n'est pas léger, 3 à 4 kg pour une taille inférieure à un mini40.

Il n'a que la barre comme équipement radio, l'hélice en avant doit servir pour border le balestron quand il y a du vent,. La théorie : le vent souffle, le bateau avance, le vent vitesse augmente, le vent apparent vient au plus près, le balestron se borde au fur et à mesure.

Je n'ai pas du tout été convaincu, en plus le dispositif s'est cassé et ne marchait plus. Le bateau était donc très mal à l'aise pour se lancer et il fallait qu'il soit à la bonne allure donnée par les voiles pour avancer.

La disposition des voiles très basses avec 4 haubans tendus vers les flotteurs en arête de pyramide à partir de l'avant du mât aux trois quarts de celui-ci assure une rigidité à l'ensemble surprenante sans gêner la rotation du balestron. En revanche le guindant de foc est trop mou et le foc porte très mal dans le haut, voire gêne.

Le dispositif de réglage des foils :

A l'arrière : 2 safrans en té avec un plan horizontal plutôt petit.

A l'avant l'invention de Gérard : un plan articulé plus grand qu'à l'arrière qui est relié à un palpeur, une sorte de voilure canard dans un avion.

Comme d'autres configurations comme les tri à foils en vé tant que ça vole pas ça freine mais après c'est très efficace et surtout une claque au largue n'est pas "renversante" si le bateau avance bien à ce moment.

Le dispositif est à perfectionner, Gérard m'a dit vouloir essayer un autre palpeur bientôt. Il faudrait mettre tout cela sur un servo pour que les foils ne tentent pas de faire décoller alors qu'il n'y a pas assez de vent.

Quelques photos :








La partie avant des foils avec le palpeur

Le foil arrière
     et



Gérard sur un voilier à sa taille




Si vous voulez sponsoriser la poursuite en grandeur réelle, il ne demande que celà